';
Sagesse du yoga et leadership, un billet de Ichak Adizes

Sagesse du yoga et leadership, un billet de Ichak Adizes

 

Ichak Adizes nous parle de l’intégration des opposés qu’il a découverte en pratiquant le yoga, et nous explique comment cela l’a aidé dans le monde de l’entreprise.

 

On peut apprendre de tout et de toute chose. Pas seulement dans les livres, n’est-ce pas? Il y a des années, le yoga m’a enseigné qu’il faut être à la fois ferme et souple. Cela m’a permis de mieux comprendre les cycles de vie que j’explore dans mon livre, Managing Corporate Lifecycles.

Une nouvelle idée m’est venue aujourd’hui, alors que je faisais mon yoga. J’ai découvert comment gérer efficacement deux autres forces opposées: la rigidité et la détente.

Pour être dans la force de l’âge, il faut avoir souplesse et maîtrise.

Lorsqu’une organisation est jeune, elle est souple mais manque de contrôle. Quand elle vieillit et atteint la dernière partie de son cycle, elle a développé un savoir-faire mais a perdu de sa capacité d’adaptation. Pour être dans la force de l’âge, il faut avoir de la souplesse et de la maîtrise.

Une nouvelle idée m’est venue aujourd’hui, alors que je faisais mon yoga. J’ai découvert comment gérer efficacement deux autres forces opposées: la rigidité et la détente.

Ces deux états semblent naturellement incompatibles: quand vous devez vous raidir – quand vous tendez votre jambe dans une posture de yoga, par exemple – vous prenez une grande inspiration, vous la retenez et vous tendez automatiquement votre mental. L’inverse est également vrai. Lorsque vous détendez votre mental et votre respiration, normalement vous détendez aussi votre corps et perdez toute raideur.

Mais dans le yoga, les professeurs vous encouragent à contracter votre corps tout en travaillant à détendre votre mental ou à tendre votre mental tout en relâchant votre corps.

«Parlez doucement mais en tenant un gros bâton.»

Cet enseignement m’a inspiré la façon dont on devrait exercer le leadership. En général je n’arrive pas à me détendre quand je dois être ferme avec les gens qui travaillent pour moi. Je passe donc pour être inflexible. Je devrais être ferme dans ma demande, mais la présenter de manière détendue, ou comme le disait Roosevelt: «Parlez doucement mais en tenant un gros bâton.» En d’autres termes, quand j’ai besoin qu’on exécute un ordre qui ne souffre aucune discussion, je suis tendu. Or, selon cette recommandation, ce n’est pas la bonne manière de s’y prendre.

Je devrais être capable de formuler mon exigence avec fermeté et insister pour qu’elle soit parfaitement exécutée – tout en parlant de manière détendue. Être décontracté, voire amical, en restant inflexible sur le fond.

Quel défi! Mais, comme dans le yoga, on peut y parvenir en contrôlant sa respiration, en inspirant et expirant lentement, sans retenir son souffle.

Sagesse du yoga et leadership souffle Magazine Heartfulness

Il y a toujours beaucoup à apprendre, mais pour vraiment savoir, il ne faut jamais cesser de pratiquer.

https://www.amazon.fr/Managing-Corporate-Lifecycles-Ichak-Adizes/dp/0937120065

Commentaires
Partager
Itchak Adizes

Réagissez, partagez, donnez votre point de vue