';
Heartfulness dans les villages indiens

Heartfulness dans les villages indiens

Punit Lalbhai présente quatre personnes qui développent des initiatives Heartfulness dans l’Inde rurale, où la simplicité, l’hospitalité et l’ouverture du cœur sont propices à la méditation.

Ram Trivedi ne manquera sûrement pas de parler des soirées passées dans le temple du village. Sans mentionner l’inconfort des nuits où il a dormi à même le sol, il évoquera plutôt les longues discussions avec le pujari, le prêtre du temple, au fil desquelles il a peu à peu été accepté dans la communauté comme un des leurs. Et si vous voyagez avec Tribhuvan Singh dans les villages autour de Jodhpur, il vous proposera de le suivre et vous guidera sur son scooter vers quelques maisons éloignées, très isolées les unes des autres. Les villageois finissent généralement tard leur travail dans les champs et vous rencontrerez une famille de quatre à cinq personnes attendant avec impatience l’arrivée de Tribhuvan pour méditer avec lui. Après la séance, vous serez certainement émus par la sincérité et le sérieux avec lesquels la famille vous offrira l’hospitalité pour la nuit.

 

Amrita Trivedi et Jyoti Goswami, elles aussi, débordent d’anecdotes et de récits sur leur travail dans les villages autour d’Ahmedabad. Elles vous raconteront en particulier comment les femmes prennent l’initiative de rassembler leurs communautés pour méditer. Quand vous parlerez avec celles et ceux qui font connaître la méditation dans les régions rurales du Gujarat et du Rajasthan, vous n’entendrez que des histoires inspirantes sur les gens, leur vie simple et les liens de cœur profonds qui les unissent.

 

En deux ans, plus de 30 000 personnes ont fait l’expérience de la méditation Heartfulness, dont plus de 2500 continuent à méditer chaque semaine. Se rendre dans ces villages comporte de nombreux défis. Il y a la distance, les longs voyages, il faut découvrir les gens, connaître leur vie, établir des liens de confiance. Cela signifie passer du temps, parler longuement des affaires du village et de l’agriculture, manger ensemble et, surtout, écouter.

Peu à peu un climat de respect et de confiance s’établit, et il devient possible de travailler avec les écoles locales, d’agir avec le soutien du sarpanch (maire) ou des leaders d’influence, tels que les prêtres du temple, et de former à la méditation des personnes sur place pour soutenir la dynamique.

 

Aujourd’hui 70% de la population de l’Inde vit encore dans les campagnes et nous avons à cœur de développer des modèles créatifs pour accompagner les villageois qui veulent méditer avec Heartfulness et vivre selon ses valeurs. Pour ce faire, nos quatre «envoyés spéciaux» ont choisi de se consacrer à temps plein à ce magnifique projet.

Cette initiative n’en est qu’une parmi d’autres qui se développent dans tout le pays, et il est enthousiasmant de penser qu’on peut amener la méditation à toute une population éloignée des grandes villes, qui aspire à l’intégrer dans son quotidien.

Commentaires
Partager
Punit Lalbhai

Réagissez, partagez, donnez votre point de vue